Quels risques encourent les utilisateurs de Zone Téléchargement ?

De nombreux organismes tels que l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA), ou encore La Quadrature du Net ont, pendant longtemps, cherché à faire tomber la plateforme de téléchargement illégal Zone Téléchargement. Ces forces de l’ordre sur Internet estiment que ZT représente une menace pour les sites légaux, qui ont payé pour avoir leur place sur la toile.

En effet, selon l’ALPA, Zone Téléchargement compte près de 20.000 films, des milliers de séries, de documentaires et d’émissions TV, sans compter les jeux et les musiques sans licence. Le site s’est accaparé tout le marché des transferts en matière de contenus divers, et fait l’objet d’une concurrence déloyale et illégale.

Des chiffres pharamineux

Toujours selon les études menées par les autorités d’Internet, un manque à gagner à hauteur de 75 millions d’euros est relevé. Qui sont ceux affectés par Zone Téléchargement ? Il s’agit de tous les sites qui disposent de droits pour le téléchargement de films et de transferts de liens audios/vidéos légaux. Cette affaire nécessite évidemment une audience, et une décision de justice qui voit le montant de dommages et intérêts s’élever à près de 5 millions d’euros.

Aujourd’hui, le site est toujours poursuivi, ce qui l’amène à souvent changer son URL afin d’éviter d’être retracé. Les internautes sont à la recherche constante et se demandent toujours quelle est la bonne adresse de Zone Téléchargement.

Qui sont les utilisateurs de Zone Téléchargement ?

L’utilisateur

On distingue ici 2 types d’utilisateurs.

Celui qui a effectué l’action de « télécharger » un contenu de Zone Téléchargement, soit un film, une série ou n’importe quel autre type de fichiers. En principe, ces derniers ne risquent aucune poursuite, n’étant pas directement impliqués dans l’affaire, mais considérés comme étant « passif » à l’action.

D’autre part, La Quadrature du Net différencie les utilisateurs qui mettent des liens à disposition, afin de gagner en crédit sur le site, et avoir accès à des privilèges. Ces derniers ont beaucoup plus de chances de faire l’objet d’une poursuite en jurisprudence.

Enfin, bien qu’il soit, en principe, tout à fait normal de poursuivre les utilisateurs en justice, leur nombre rend les sanctions difficilement applicables. En effet, il faudrait avoir accès à toutes les données de plusieurs milliers d’utilisateurs sur les serveurs.

Les administrateurs et modérateurs

Les premiers utilisateurs concernés dans cette affaire sont les administrateurs et modérateurs de Zone Téléchargement. Ils sont à l’origine du site, et s’occupent de la gestion de ce dernier. 

Pour eux, les sanctions sont les plus sévères, avec des poursuites judiciaires strictes. En France, ils ont fait l’objet d’une interpellation et 3 personnes ont été placées en garde-à-vue. Ils risquent d’écoper plusieurs mois de prison, avec une lourde de charge de dommages et intérêts.

Dans ce type d’affaire, seuls les modérateurs et administrateurs ont fait l’objet d’une saisie de biens et de comptes. Parmi les avoirs confisqués par les autorités, on peut citer des voitures de luxe, mais aussi des biens immobiliers. Sur le plan financier, les coupables ont vu leurs épargnes saisies.